Ces endroits à fuir, en été… ou toute l’année ? V.1

La nuit est chaude, elle est sauvage dit la chanson, l’avant-soirée est surtout médiocre s’il vous prend la malheureuse envie de vous rendre à @ l’Ibaïa haut lieu théorique de la nuit bordelaise. Service « hors norme », désagréable, limite foutage de gueule, vin blanc douteux. Ne croyez pas à une vindicte digne de l’usager moyen de Cityvox, nous étions 2 (en couple), habillés CSP +, pas casse couille pour deux sous, si si je jure. Totale incompréhension – enfin hormis celle de vous conseiller de fuir (durant les 25 minutes d’attente pour 2 pauvres verres, vous devriez y arriver sans problème, même si vous n’êtes pas Usain Bolt) ! à moins évidemment de me donner la preuve que c’était un jour sans, un loupé dans un parcours sans faute. Pour ma part je reste sur cette sensation, fourrager dans son nez avant de couper le jambon à mains nues puis mettre les mêmes mains dans le bac à mozza ça craint grave ! N’en déplaise aux habitués et aux rouleuses de cul, je défie quiconque d’apprécier cet établissement dans ces conditions. Next ?





Previous Post

Scier les freins

Next Post

Purple Diary d'Olivier Zahm





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


More Story

Scier les freins

L'homme est un loup pour l'homme ? C'est plus vraisemblablement une sangsue. Comment remédier à cet état de fait ? Prendre...

07/08/2012