Breaking

Hannah Arendt

FEATURED / Réflexions / 11/07/2012

Hannah Arendt, née Johanna Arendt le 14 octobre 1906 à Linden, Hanovre (Allemagne) et morte le 4 décembre 1975 à New York (États-Unis), était une universitaire allemande naturalisée américaine connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme et la modernité d’un point de vue philosophique et historique. Souvent qualifiée de « philosophe », elle se désignait elle-même d’après sa profession : professeur de théorie politique, ou political theorist. Son refus de la philosophie est notamment évoqué dans Condition de l’homme moderne où elle considère que « la majeure partie de la philosophie politique depuis Platon s’interpréterait aisément comme une série d’essais en vue de découvrir les fondements théoriques et les moyens pratiques d’une évasion définitive de la politique. » Ses ouvrages sur le phénomène totalitaire sont étudiés dans le monde entier et sa pensée politique et philosophique occupent une place importante dans la réflexion contemporaine. Ses livres les plus célèbres sont Les Origines du totalitarisme (1951), Condition de l’homme moderne (1958) et La Crise de la culture (1961). wikipedia.org





Previous Post

Bœuf à la cochinchinoise

Next Post

MARIE KRAUS, un tatouage ? non une oeuvre d'art !





0 Comment


Laisser un commentaire


More Story

Bœuf à la cochinchinoise

Bœuf luc lac. Faux-filet de bœuf, cresson de fontaine cru, gros oignon, gousses d'ail, poivre moulu, sucre roux en poudre,...

11/07/2012