Ce qu’il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, ceci est peu de chose comparativement à ce qui est en nous. Et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent.

Walden est l’un des deux seuls livres publiés par Henry David Thoreau (1817-1862), et celui qui a fait sa renommée. Mais la version que nous connaissons est le fruit d’un long travail de réécriture qui va s’échelonner sur sept ans et autant de moutures jusqu’à une refonte complète organisée en chapitres. Or, Walden ne fut pas pensé comme un livre à l’origine, mais bel et bien comme le texte d’une conférence expliquant un mode de vie, celui de l’ermitage volontaire. Ce Walden première version échappe à l’écueil du didactisme, pour aller à l’essentiel, à cette leçon de vie à portée de tous, à condition de l’adapter chacun à soi-même, qui permet cette « libération ultime » de l’esprit dont parle les Hindous, à laquelle on peut parvenir, nous démontre Thoreau, grâce à cette liberté acquise au contact de la vie sauvage.

Henry David Thoreau (1817-1862) est un philosophe naturaliste et un poète américain. Il est notamment l’auteur de Walden ou la vie dans les bois et De la désobéissance civile. Thierry Gillyboeuf est traducteur de nombreux écrivains et poètes anglais, américains et italiens. Il est un biographe et spécialiste incontesté de Thoreau et a traduit nombre de ses d’ouvrages, dont déjà une large partie de son phénoménal Journal.

Le Passeur Editeur
http://www.le-passeur-editeur.com/
Sortie 7 septembre 2017