Nos concitoyens du grand public, à faible capacité de réflexion, ont cette fâcheuse certitude, que les grands de ce monde ne réussissent que par chance, magouille, piston, héritage, sans remuer le nombril.

Même si dans certains cas cela est vrai, il n’en demeure pas moins que le travail, en particulier celui effectué dans un domaine à forte valeur ajoutée, reste un élément incontournable pour arriver au sommet.

L’aversion au risque devient alors une donnée déterminante. Celui qui privilégie un univers sans surprises, sans difficultés et sans remise en question aura probablement une aversion au risque très importante et compromettra d’autant son ascension, en revanche l’individu doté d’une faible aversion au risque aura toutes les chances d’atteindre un but élevé.

Certaines vérités sont bonnes à dire…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInPrint this pageBuffer this page