Le feuilleton #3 : Ahabah (Aimer)

De toutes les demandes les plus étranges jamais reçues par Wandelin de Laclos, celle qu’il consigna dans son journal, le 17 mai 2017 fut à n’en pas douter la plus marquante de sa carrière. Le notaire s’était appliqué à rapporter les faits le plus méticuleusement possible. Sans omettre le moindre détail. Personne n’aurait douté qu’il en fut autrement. Wandelin faisait corps nuit et jour avec son métier. Malgré son zèle, loué par ses pairs et clients, l’homme aux petites lunettes rondes cerclées d’or, à la moustache anglaise et au sourire rare avait eu le plus grand mal à ne pas succomber aux élans romanesques que suscitait inévitablement cette histoire.