Parallels est le quatrième album de Jason Chung aka Nosaj Thing. Seul artiste d’électro signé sur le label d’Hanni El Khatib, BadBadNotGood ou encore Nick Waterhouse, Nosaj Thing est aussi à l’origine du classique autobiographique de Kid Cudi « Man on the Moon » en 2008 ; Kendrick Lamar enregistre « Cloud 10 » sur une instrumentale éthérée de Chung ; Chance the Rapper s’approprie l’un de ses beats sur le titre « Paranoia » sorti en 2013 (le rappeur de Chicago est également présent sur le précédent projet de Nosaj, Fated) Suite au vol de son matériel représentant trois ans de labeur, il se voit contraint de repartir de zéro. Le résultat est un nouvel effort qui, deux ans après Fated, symbolise le travail le plus hétéroclite et abouti du producteur de Los Angeles, qu’il considère comme une sorte de renaissance rédemptrice. Aux influences aussi hip-hop qu’electronica, cette insaisissable identité sonore s’est développée à partir de ce qu’il qualifie de « crise d’identité » personnelle et musicale.

Parmi les invités : Steve Spacek et sa voix soul venue du futur ; une descendante de Bob Marley, la jeune Zuri (fille de Ziggy), que l’on a récemment découverte sur le titre « Love Ya » de Blood Orange ; et la chanteuse de Blonde Redhead, Kazu Makino, partenaire de longue date dont la voix se marie idéalement à l’univers synthétique du natif de Los Angeles.

En découvrir plus : https://nosajthingil.bandcamp.com/track/u-g