L’Abécédaire du Vin: Le Valais

La région viticole la plus étendue de Suisse, fournissant 40% de la production nationale. Considéré comme la Californie de la Suisse, ce canton bénéficie d’un climat exceptionnel pour la culture de la vigne. Précipitations faibles et insolation maximale, températures douces jusque tard en automne. Le vignoble longe la vallée du Rhône, sur des côteaux abrupts échelonnés entre 500 et 800 mètres d’altitude, voir même 1100 mètres à Visperterminen (le plus haut vignoble d’Europe). Les sols sont très variés, avec cependant généralement peu d’argile. Bien aérés, légers, ils se réchauffent rapidement et retiennent peu l’eau. A Sion, les schistes, ou brisés, dominent, associés au mica: ce sont eux qui donnent au Fendant « les Murettes » ce tempérament caractéristique et ces arômes de pierre à fusil. Si le Fendant représente encore près de la moitié de la production, donnant un vin très réputé pour sa fraîcheur, sa légèreté et son léger pétillant, d’innombrables cépages, dont certains uniques au monde, sont remis aujourd’hui à l’honneur et permettent au Valais d’engranger des médailles dans les plus grands concours internationaux. En blanc, il faut citer l’amigne, l’arvine, la marsanne blanche, le muscat, le païen, la malvoisie et le sylvaner, appelé ici Johannisberg. En rouge, le Valais produit sans doute les vins les plus réputés de Suisse: la dôle, assemblage de pinot noir (prédominant) et de gamay, reste le grand classique. Le pinot peut également être vinifié seul et donner de grands vins de garde, comme le Vendémiaire de Gilliard. L’humagne rouge et le cornalin, cépages indigènes très réputés, donnent des vins extraordinaires, corsés, pleins de caractère, qui se bonifient avec l’âge. La syrah, encore rare, se développe pourtant rapidement grâce aux excellents résultats qu’elle donne, tout comme le diolinoir qui améliore sensiblement les vins d’assemblages, tel l’Antarès de Gilliard. Les rosés valaisans sont friands, frais et fruités: on trouve la dôle blanche, assemblage de pinot et de gamay vinifié en blanc, mais également les saignées de dôle et l’oeil de perdrix issu exclusivement de pinot noir. Les vins doux et liquoreux sont élaborés essentiellement à partir du Johannisberg, de l’amigne, de l’ermitage et du pinot gris. Le Valais offre l’un des rares micro-climats au monde permettant le développement de la pourriture noble. Les vins qui en sont issus, dans le respect de la charte « Grain Noble » sont dignes de concurrencer les plus grands liquoreux de la planète. Voir également: Arvine, Pourriture Noble, Rhône Produits en rapport avec cet article: Johannisberg Clos du Brûle Fer 2004, Fendant Clos de Cochetta 2005, Johannisberg Porte de Novembre 2004 37.5cl, Dôle des Monts 2005 75cl, Fendant Les Murettes 2005 75cl, Fendant Les Murettes 2005 37.5cl http://www.1885.ch

Baron de Ley

Un vin très agréable qui ne demande qu’à se faire une place parmi les grands. A l’antithèse des Rioja souvent trop forts, ce Baron de Ley présente des caractéristiques dignes d’intéresser un pur Bordelais… Comptez aux alentours de 60€ la bouteille Reserva 94. Représentant en France : ELIDIS AQUITAINE 31, Allee du Moura 64200 BIARRITZ Tel. 33 – 59232425 Fax 33 – 59412502 www.barondeley.com. A consommer avec bonne humeur et bon sens.