Thomas d’Aquin


Thomas d’Aquin (né vers 1225 à Aquin, près de Naples, en Italie du Sud, mort le 7 mars 1274 à l’abbaye de Fossanova près de Priverno dans le Latium) était un théologien et philosophe italien, membre de l’ordre dominicain. Considéré comme l’un des principaux maîtres de la scolastique et de la théologie catholique, il a été proclamé docteur de l’Église en 1567 et Docteur commun en 1880. Il est aussi appelé Docteur Angélique par l’Église catholique. Il est également considéré par l’Église catholique comme le patron des Universités, des écoles et des académies catholiques. De son nom dérivent les termes « thomisme » (courant philosophico-théologique qui se réclame de Thomas d’Aquin, mais ne correspond pas en tout point à sa pensée historique) ; « thomiste » (membre de la tradition thomiste). « néo-thomisme » (courant de pensée philosophico-théologique de type thomiste, développé à partir du XIXe siècle), « thomasien » (ce qui relève de la pensée historique de Thomas d’Aquin). La pensée de Saint Thomas d’Aquin (et non le thomisme post-thomasien) a été déclarée doctrine officielle de l’Église en 1879 par le pape Léon XIII, dans son l’encyclique Æterni Patris. Dans la continuité du propos théologique de l’Eglise catholique, Thomas d’Aquin a proposé, au XIIIe siècle, un essai de synthèse de la raison et de la foi, notamment en tentant de concilier la philosophie réaliste d’Aristote et la pensée chrétienne. Il distingue les vérités accessibles à la seule raison, de celles de la foi, définie comme une adhésion inconditionnelle à la Parole de Dieu. Dans son sillage la philosophie sera qualifiée de servante de la théologie (philosophia ancilla theologiae), et les deux disciplines collaborent en vue d’une même fin, qui est la béatitude. De la liberté et du libre-arbitre Est dit libre un être qui est principe de ses actes. Ainsi le problème de la liberté est explicitement mêlé à la question de l’acte volontaire. C’est le jugement, dans l’acte de délibération[100], qui permet de déterminer si un objet est bon ou non, adapté à la situation, au sujet, etc… mais ce jugement est entièrement libre, absolument rien ne s’oppose à lui. Il s’agit bien sûr du jugement rationnel, et non du jugement instinctif, qui lui est déterminé par la sensibilité. En effet, les passions et toutes les inclinations de la sensibilité ne déterminent pas totalement la volonté à aller dans un sens plutôt qu’un autre, puisqu’elles sont soumises à la raison : “Quant aux manières d’être surajoutées, ce sont les habitus et les passions, qui inclinent un individu dans un sens plutôt que dans l’autre. Toutefois ces inclinations elles-mêmes sont soumises au jugement de la raison. De plus, ces qualités en dépendent encore, par le fait qu’il nous appartient de les acquérir, en les causant ou en nous y disposant, ou encore de les rejeter. Et ainsi, rien ne s’oppose à la liberté de décision”[101]. Par contre, l’homme qui suivrait toujours ses désirs et ses passions ne pourrait pas être considéré comme libre puisqu’il agit en dehors du contrôle de la raison et est soumis à ses inclinations sensibles, purement déterminée physiologiquement. Le libre arbitre n’est ni une puissance de l’intellect, ni une puissance de l’appétit, mais des deux en même temps : Le choix est ou bien un intellect qui veut, ou bien un appétit qui juge. Une fois que l’intelligence a choisi ce qu’elle veut faire, c’est la volonté qui prend le relais et qui est l’efficience de l’acte libre, car elle mène l’intention à sa fin. Et la volonté est dite libre parce qu’elle est libre de contrainte et de nécessité[103]. Libre de contrainte car elle ne subit pas par nature de violence qui la font dévier de son inclination, et libre de nécessité sans quoi elle ne pourrait pas être louée ou blâmée : L’homme possède le libre arbitre, ou alors les conseils, les exhortations, les préceptes, les interdictions, les récompenses et les châtiments seraient vains. Le libre arbitre se situe dans le choix et la délibération de l’intelligence. Ainsi l’acte dépend de ce choix que permet la liberté. wikipedia.org





Previous Post

Langoustines aux poivrades

Next Post

Chris Cornell – Long Gone





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


More Story

Langoustines aux poivrades

2 kg de langoustines – 2 salades sucrines – 2 carottes – 12 petits artichauts violets – 1 bulbe de fenouil – 1 oignon...

28/05/2009