“YA PIHI IRAKEMA”, c’est en ces termes que les indiens Yanomami expriment leur amour. “Une partie de toi vit et grandit en moi”.

Le Climax pourra cette année compter sur le soutien de deux grands témoins prestigieux : le grand cacique emblématique du peuple Kayapo vivant au cœur du territoire indigène de Capoto-Jarina, RAONI METUKTIRE, ainsi que la représentante de la nation des Ponca d’Oklahoma, CASEY CAMP HORINEK. Le festival accueillera aussi de nombreux intervenants tout au long de cycles de conférences sur les thèmes du déracinement des forêts mais aussi du déracinement des civilisations, cultures autochtones et de l’identité afin de “reprendre racine pour mieux s’unir”.

Côté musique, le festival s’offre une nouvelle fois une belle programmation avec les premiers noms : Criolo, 2manydjs, Lou Doillon, Delgres, Kap Bambino, Riviere Noire, Malik Djoudi, Joyce Muniz, 10LEC6, Hervé, Aerobrasil, Chien Noir, David Walters, Poudre Noire.. Ce line-up continuera de s’enrichir durant l’été, avec quelques surprises encore gardées secrètes par les équipes du festival.

Enfin, de nombreuses activités seront proposées au cours de ces 4 jours, avec des projections de documentaires et de films, une zone “side talks” pour favoriser le dialogue direct entre festivaliers et organisation. En partenariat avec l’association Mémoires & Partages des visites guidées retraceront l’histoire de l’esclavagisme à Bordeaux autour du triangle d’Or et du Port Négrier ainsi qu’une excursion dans les anciennes rhumeries de Bordeaux en hommage à l’héritage antillais.

En découvrir plus : https://climaxfestival.fr/