“J’ai laissé tomber l’allumette sur le planisphère”.

Hyacinthe - Quand le monde a brûlé

Dernier morceau écrit et enregistré par Hyacinthe avant le confinement, “Quand le monde a brûlé” est un titre forcément crépusculaire. Hyacinthe y raconte sa dérive, ses “journées comme des chiens perdus” et revient sur les prémices de l’embrasement. A sa façon, avec ce morceau doux et entêtant, Hyacinthe imagine le monde d’après et appelle de ses voeux “un royaume pour tous les intrus, tous les enfants des parents déçus”. (Ultratechnique Records)