Né Aaron Earl Livingston d’un pasteur et d’une institutrice à Los Angeles, Son Little s’est fait connaître à l’international avec son premier album éponyme sorti en 2015. Si Son Little s’était déjà forgé une solide réputation dans sa ville adoptive de Philadelphia pour ses collaborations avec The Roots et RJD2, la presse des deux côtés de l’Atlantique a vite su reconnaître la puissance exceptionnelle de ses enregistrements solos. Ils ne faisaient pas que réveiller des sons du passé, mais les désassemblait pour reconstituer des objets novateurs et originaux…

Son Little – "suffer"