Selon la définition consacrée, une victime est une personne qui subit un accident ou un préjudice. Très sincèrement je ne vois pas quel accident ou quel préjudice a pu subir une FASHION Victim ? fracture du portefeuille, association de couleurs desastreuse ? Tenter de dédouaner l’addiction de poules et poulets au sacro saint shopping en les faisant passer pour des victimes est totalement absurde et pourtant ça passe comme (au choix) Rocco dans un cul bien préparé, une lettre à la poste, les mensonges des politiques… Personnellement je préfère le terme de FASHION Sniper, il y a d’une part ce petit côté chasseur prêt à tuer pour une paire de Weston et d’autre part la locution en elle même claque nettement plus. Pour faire court et bien, les victimes de la mode n’ont qu’à aller chialer auprès d’un numéro vert quelconque, les autres restent sur le blog en embuscade. Comme l’a dit un jour un célèbre couturier: “La mode c’est ce qui se démode”

%d blogueurs aiment cette page :