Cannes… Pour celles et ceux qui ont le privilège d’en être, il est encore temps de faire une offrande à Notre Dame de la Bocca (si tant est qu’elle existe) et de prier tres fort pour, peut etre, obtenir auprès du microcosme de précieuses invits, non pas pour les sempiternelles et surannées soirées pseudo caritatives de la croisette, mais pour ces fameuses After Killer Parties, fréquentées par la crème de la crème, événements supra mondains vecteurs d’image, flatteurs d’ego, flamboyante démonstration d’une capacité à masteriser le truc. Comme le dit si bien qui tu sais, “Même Roman s’est fait tricard de sa propre after sur son yacht, c’est dire !”

20120520-212905.jpg

%d blogueurs aiment cette page :