Albert Hofmann (né le 11 janvier 1906 à Baden en Argovie et mort le 29 avril 2008 à Burg im Leimental dans le canton de Bâle-Campagne) est un chimiste suisse. Il est notamment connu pour avoir découvert le LSD. En 2001, il a reçu le titre de docteur honoris causa de l’Université de Genève. Tout au long de sa vie, Hofmann s’est prononcé en faveur d’une légalisation des substances psychédéliques comme le LSD pour la recherche scientifique. Optimiste, il a déclaré qu’un usage correct du LSD dans la culture populaire n’était qu’une question de temps. Dans les années 1960 aux Etats-unis, lorsque Timothy Leary encourage la consommation généralisée de LSD, il est violemment critiqué par Hofmann. Ce dernier déclare qu’il faut être prudent avec cette substance et qu’il ne s’agit pas d’une drogue récréative. Alors qu’à cette époque la CIA administre, à des fins de recherche, plusieurs psychotropes dont du LSD à des sujets expérimentaux non informés (ce programme, appelé Projet MKULTRA, aurait entrainé au moins un décès), il qualifie cette façon de procéder de “criminelle”. ” Plus l’on regarde profondément à l’intérieur de la nature vivante, plus on se rend compte à quel point elle est merveilleuse. Je crois que l’on se sent alors en sécurité. On lui appartient, on peut la voir, on peut la vivre. La conscience est tout simplement le plus grand cadeau du Créateur aux hommes; le fait d’avoir une conscience et de pouvoir prendre conscience de notre création – et de ne pas seulement traverser aveuglément le Paradis. “