L’interjection la plus usitée dans le monde de la nuit bordelaise par les petits cons à mèche souvent appelés bordeluches avec un semblant de fierté par leurs très chers concitoyens.
Le problème causé par ces notables provient du fait que tout le monde est quelqu’un ici-bas et que tous souhaitent bénéficier de passe-droits dont ils pensent être des dépositaires naturels.
De fait, on arrive le plus souvent à des situations ubuesques où ces auto érigées victimes courroucées s’emportent, déclament façon comedia del arte leur fameux “Alors on fait comment ?” Exclamation pratique qui décharge la responsabilité sur l’interlocuteur, en règle général prestataire de service, attendent qu’on leur cire les pompes et suce le reste.
Bien sûr la généralisation n’est pas admissible sur le plan moral, mais il est bon de rappeler à ces petites frappes qu’il faut respecter son prochain et ce quelque soit son origine, sa classe, sa religion… Au risque de justifier tout le mépris qu’ils nous inspirent !

20111221-102611.jpg

%d blogueurs aiment cette page :