Un blog est comme un bonsaï, il faut l’entretenir patiemment, avec amour, le faire croitre à son rythme et savamment tailler au ciseau les petites branches, élaguer les feuilles etc.

Le blues du blogueur est lié essentiellement aux visites, la récompense qui crédibilise la démarche. Un blog sans rendement est pour certains est une catastrophe tsunamique ! Pour ma part je considère que le plus important réside toujours dans le plaisir de la création, du partage et de la découverte, pour le reste qui m’aime me suive ! Intervient ensuite le problème de la rémunération… Selon un principe immuable “tout travail mérite salaire”. Dont acte

En résumé bloguer n’est pas sorcier mais demande de la patience, de l’énergie, une impulsion et de la disponibilité. Maintenant avec la rivalité publicitaire, l’individualisme primaire et le manque d’imagination, les blogs sont de plus en plus codifiés, stéréotypés, vides de contenus originaux. Irréductibles frondeurs et mercenaires lunaires je vous invite à continuer votre travail de l’ombre pour que la qualité jaillisse enfin en pleine lumière. Dont acte