Nombre de nos contemporains sont atteints du syndrome de la “trop bonne idée”. Tout d’abord et avant de dévoiler cette affliction, il est bon de rappeler la définition de l’idée: “Une idée est une façon de faire, plus ou moins originale, qu’un individu ou un groupe d’individus imagine dans le domaine de la connaissance, de l’action ou de la création artistique.” Aujourd’hui avoir une idée profitable est toujours envisageable, sa mise en application est le plus souvent impossible. La faute à qui ? Point n’est besoin de faire un laïus sur l’origine du mal, il serait plus judicieux de trouver les remèdes sociétaux qui pourraient permettre à celles et ceux qui ont une idée, de pouvoir la matérialiser, la concrétiser… À moindre frais ! À bon entendeur.

20120112-111742.jpg

%d blogueurs aiment cette page :