Miroir mon beau miroir, entre le reflet de la société déliquescente, des individualités toujours plus exacerbés, des peur et des crimes qu’on nous relate avec toujours plus d’appétit. Comment trouver la clé du positivisme, une attitude volontaire et acceptante, capable de laisser de côté les drames inhérents de l’existence et de privilégier ces impalpables moments de plénitude solitaires ou collectifs. Suivre un guide qui nous indique le bon chemin vers le beau, le bien, le vrai. Laisser de côté le facile pour choisir le rire plutôt que les larmes, le partage au lieu du tout pour soi. L’amour comme fil d’Ariane et les sens satisfaits de la simplicité du goût de la vie sans amertume ni regrets. Sans inquiétude ni faiblesse. Réunion avec la nature, communion avec les êtres. Amour.

%d blogueurs aiment cette page :