John Theophilus Desaguliers (La Rochelle-faubourg d’Aytré, 12 mars 1683 – Londres 29 février 1744) est un scientifique britannique principalement connu de nos jours comme un des fondateurs de la Franc-maçonnerie dite moderne. Il est aussi un ardent défenseur et propagateur des idées d’Isaac Newton tant scientifiques que philosophiques et politiques. John Theophilus Desaguliers est le fils d’un pasteur huguenot réfugié en Angleterre en 1687 suite à la révocation de l’édit de Nantes (il aurait ainsi quitté la France caché dans une tonneau de vin, ou un panier à linge suivant certains auteurs). Après un bref séjour à Guernesey, lui et son père s’installent à Londres. Son père meurt en février 1699. L‘étude des classiques et de la récente science expérimentale d’Isaac Newton constituent la plus grande part de son éducation. Il apprend à l’école d’Islington les bases du latin, du grec, de l’anglais et de l’histoire. De 1700 à 1705, plutôt que d’assister à des cours, il étudie sous la férule de M Sanders qui lui sert de tuteur, qui l’instruit à partir des lettres de Cicéron, des commentaires de César et du travail de Virgile, Horace et Livy. Tandis qu’il continue ses études classiques John montre des prédispositions dans les mathématiques, l’astronomie et la mécanique. Il étudie au Christ Church College à Oxford de 1705 à 1712 ou il complète ses études classiques et se perfectionne en théologie, géométrie et mécanique. Il reçoit son degré de bachelier en 1710 et devient diacre. La même année il occupe la chaire de philosophie expérimentale au Hart Hall College toujours à Oxford. Il obtient son master en 1712 et devient docteur en lois en 1718. Après son mariage avec Joanna Purdey en 1712, Desaguliers se rend à Londres. Il y rencontre Isaac Newton et d’autre membres de la Royal Society. Il devient rapidement un des proches de Newton. Il est le premier à percevoir l’ampleur de la révolution newtonienne tant pour la physique que pour la représentation du monde. Il développe ces idées et les fait connaître du grand public dans son Cours de philosophie expérimentale. Il donne des lectures à la Royal Society dont il devient membre en 1714 puis plus tard secrétaire. Durant le reste de sa carrière il propage les idées scientifiques de Newton et leurs applications technologiques. Cette philosophie naturaliste, parfois appelée newtonisme, inspire fortement les Constitutions qu’il rédige avec le pasteur Anderson et que la toute récente Grande Loge de Londres — dont il est élu Grand-Maître en 1719 — adopte pour règle en 1723, fondant ainsi la Franc-maçonnerie moderne. Ses publications sont abondantes dans des domaines très variés : électricité, philosophie, fortifications, déplacement de l’eau et autres fluides, mécanique, mathématiques, automates, télescopes, optiques et même la ventilation. Il est très intéressé par la mise en pratique des nouvelles théories scientifiques de cette époque, par exemple en 1717 il se rend en Russie ou il construit une machine à vapeur servant à actionner les fontaines du tsar. Les idées de Desaguliers ont également une influence sur la France des Lumières. Par ailleurs, ses recherches en mécanique (frottement, machine à vapeur) et sur l’électricité (conductivité) débouchent sur d’importantes découvertes et inventions. Son influence sur Benjamin Franklin est déterminante.

%d blogueurs aiment cette page :