Actes manqués répétés ou stupidité délibérée ? Pour ma part je suis écœuré par cette prétendue élite tellement accrochée à son pré carré qu’elle piétine le repentir collectif, la triste mémoire d’un passé qu’on voudrait oublier à tout jamais. Dictateurs de la morale autoreverse, vautrés dans leurs costumes d’aristocrates, donneur de leçons professionnels, ils avilissent le bon sens et ruinent les fragiles édifices qui fédèrent notre nation. Jusqu’où iront-ils, que sont-ils prêts à faire pour maintenir à flot le Titanic. Politiques, affairistes, dignitaires, tous les mêmes ? La fin pour quand ?

%d blogueurs aiment cette page :