L’Empereur est le général en chef qui a sous ses ordres toutes les forces militaires composant l’armée. Les préfets de camps administrent les camps fixes installés sur les frontières. Chaque préfet a donc plusieurs légions à administrer, et il commande les réserves qui demeurent au camp pendant les combats. Les officiers d’état-major sont les légats (général d’armée) et il y a 1 légat par légion. Pour chaque légion il y a 6 tribuns militaires (titre honorifique sous l’Empire) qui sont des officiers supérieurs choisis par l’Empereur et 59 centurions. Chaque centurion (officier subalterne) avait pour adjoint 1 optione (sous-officier) et un groupe de sous-officiers (le porte-enseigne ou signifer, l’instructeur ou campidoctor, le préposé aux subsistances ou pecuarius, l’architecte, le médecin militaire, un tesserarius qui chaque nuit recevra le mot de passe inscrit sur une tablette (tessera), le chef de musique et ses musiciens, des sonneurs de cor ou de trompette qui annonceront les exercices, les tours de gardes, le réveil et l’extinction des feux.). Dans chaque cohorte, le 1er centurion, ou pilus prior, commande sa centurie et l’ensemble de la cohorte. L’insigne des centurions est le cep de vigne. De la même manière, toute unité auxiliaire a un chef, des centurions (dans l’infanterie) ou des décurions (dans la cavalerie). http://perso.orange.fr/karl.claerhout/page1bis2.htm

%d blogueurs aiment cette page :