Ce chef-d’œuvre d’érotisme et de fantastique explore les interdits de l’inconscient.  Ce récit fantasmagorique (terminé en 1925, après une genèse de 17 ans) est sans nul doute l’un des plus riches, des plus accomplis et des plus troubles de l’ouvre du romancier et dramaturge autrichien. Un couple, Valentine et Fridolin, heureux et aimants, parents d’une petite fille, va vivre des expériences identiques, l’un en songe, l’autre au cours de débauches nocturnes. Entre les songes pervers de l’épouse et les transgressions “réelles” du mari, la réalité clignote et se trouble, le rêve se charge d’une vénéneuse pesanteur et des abîmes se creusent sous la sublime frivolité des apparences. Ce chef-d’œuvre d’érotisme et de fantastique explore les interdits diaboliques de l’inconscient.

%d blogueurs aiment cette page :