Patrick Bateman (American Psycho) le psycho killer le plus glamour des 80’s contre Victor Ward (Glamorama), mannequin terroriste / agent secret malgré lui de la fin du XX° Siècle. Deux anti héros majeurs de Bret Easton Ellis. Mais qui de Patrick ou de Victor serait capable de survivre, stylistiquement parlant en 2015 ?

Le combat semble inégal entre ces deux images littéraires. Patrick Bateman “l’as du cintre” bénéficie de l’effet d’incarnation cinématographique de Christian Bale, tandis que Victor Ward fut parodié volontairement ou involontairement par Ben Stiller dans Zoolander.

Du strict point de vue stylistique Victor (dont le look ne cesse d’évoluer dans le livre) serait a priori capable aujourd’hui de s’adapter et d’être totalement dans le coup. Patrick lui (un peu moins souple du fait de sa schizophrénie) ne pourrait qu’avec difficulté se casualiser. Il se contenterait sans doute d’un look preppy, chic suranné typique à la Fred Perry / Tommy Hilfiger. Faut il pour autant déclarer Victor Ward gagnant ? il me semble bien présomptueux d’arriver à une telle conclusion, d’autant plus que si je ne m’abuse, Victor Ward est souvent comparé dans le roman à Skeet Ulrich acteur à la célébrité éphémère. Tandis que, nul ne pourra le contester, Christian Bale fait une remarquable carrière.

Pour moi, en toute partialité, j’accorde la palme à Patrick Bateman, qui après tout continue aujourd’hui d’inspirer nos puissants !

%d blogueurs aiment cette page :