Évoqué brièvement sous forme de boutade, je m’interroge de plus en plus sur un concept qui, je pense, est en mesure de séduire les Dorian Gray en puissance ainsi que les voyageurs  en quête d’Underground : Le “Dirty Tour Operator Tourism” ou l’art d’organiser des séjours complètement anti conventionnels. Bas – fonds, coins glauques, lieux mal famés… Exemple 3 nuits au Brésil dans une Favelas, la 4ème est offerte par la maison dans le cas où le client survit (simple hypothèse !). Évidemment dans le séjour”Parcours de charme à Amsterdam”  les extras sont à la charge du client… Pays envisagés pour des immersions complètes : Colombie, Géorgie, Somalie, Bolivie, Libye, Fidji, Corée du nord, Malaisie, Honduras, Irak, Afghanistan. Pour l’heure je m’interroge sur les clauses d’exonération de responsabilité, car le client mécontent (celui qui a perdu un oeil, un bras, une jambe), faudrait quand même pas qu’il puisse me poursuivre !!!! Avant tout je vais me revoir les films Hostel 1 et 2, histoire de comprendre comment fonctionne le Bizness. C’est un peu mon wolf of wall street à moi ! Vos réactions dans les commentaires 🙂

%d blogueurs aiment cette page :