Ma première idée était de faire un billet très fataliste du genre “A quoi bon écrire, à quoi bon tenter, à quoi bon penser et à quoi bon agir … L’humanité continue son long chemin de calvaire vers les abymes… Ce ne sont pas les quelques rares éclairs offerts par la nature ou les actes mythologiques de nos plus illustres représentants qui vont panser nos plaies.” et au fur et à mesure de mes réflexions, je me suis rendu compte que j’appartenais, comme la plupart des habitants de cette contrée, à la catégorie de ce que j’appelle dorénavant cyniquement les “extravagants”. En réalité il y a bien peu d’extravagance au sens commun du terme dans l’attitude ou dans la pensée, mais pour autant, ne trouvez-vous pas extravagant d’être sérieux en toutes circonstances ? J’en veux pour preuve le mignon petit acteur Kev Adams qui tente un seflie pendant les césars, se fait vilipender par toutes l’intelligentsia grincheuse et bien pensante, tandis que le lendemain les mêmes connards adulent Ellen DeGeneres aux Oscars. C’est ça l’extravagance française, on à le droit de trouver les autres géniaux, drôles, entreprenants, courageux, riches, célèbres, admirables etc. et nous en revanche on a juste le droit de remuer le couteau dans la plaie d’un passé septicémique, de s’interdire de tout sauf de râler, de picoler, de bouffer et surtout de s’éclater sur des musiques de prolétaire, de continuer à supporter des politiques aristocrates vides comme leurs programmes, de s’acharner à penser que nous sommes à l’origine des droits de l’homme tout en crachant avec une certaine connivence publique sur tout ce qui vient prétendument manger dans notre gamelle. Et oui ducon, à un moment donné  faut comprendre que quand tu bouffes au macdo, va à Disney, joue à la xbox, bois du red bull, regarde walking dead, surfe sur google pour télécharger des comics marvel en écoutant les daft punk (si, si ils sont musicalement internationaux) c’est que quelque part tu entretiens une part de rêve parce que tu n’as pas d’équivalent chez toi. Le ducon dans l’histoire ce n’est pas fatalement celui qui est obligé pour satisfaire aux obligations de la société de consommation de s’américaniser, le ducon c’est le grincheux sec et méprisant qui nous domine, même big brother est moche et sans envergure chez nous, c’est un haut fonctionnaire qui a ses petits points retraites acquis sur le dos du peuple et qui va vivre sa petite vie comme un thénardier… En tout cas il y a toujours une alternative. De nombreuses initiatives me laissent croire que notre extravagance va changer de forme ! Nous allons finir par faire crouler ce système gris pour que la couleur règne, avec nos valeurs et notre sens de la liberté. Vive la France !

%d blogueurs aiment cette page :