WhiteZombie.jpgLe mot est fort, il a de quoi interpeller. Alors de quoi s’agit-il ?

Bien sûr, si JetSociety était en première ligne des sources d’informations, comme ces médias spammers qui envoient mille mails par jour, notifications, saturent les réseaux sociaux (qu’ils se sont d’ailleurs totalement réappropriés) hein « les twittos », depuis que ce mot est apparu j’ai quasiment deserté la « twittosphère » (je suis pas un guignol non plus), il y aurait déjà 100  « lache ton com' » de plaintes, considérant le terme résistant comme abusivement utilisé, attentatoire à la dignité des droits de ceux qui ont pu se prévaloir de ce qualificatif dans une période dramatique de l’histoire contemporaine, j’en passe et des saucisses.

Alors resister contre quoi ? La médiocrité intellectuelle qui ne cesse de s’étendre pire que la gangrène ? L’information prise au piège du sensationnalisme et qui ne sait plus s’en dépêtrer ? Les us et coutumes d’un monde en faillite ? Les diktats comportementaux ? Le darwinisme à tout crin et l’anti religion débilitante ? Les hommes qui se comportent comme des bêtes et les bêtes comme des hommes ? Nous mêmes, pires ennemis et aujourd’hui seuls coupables de ce qui nous arrive par lâcheté, permissivité, superficialité, etc ?

« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer » Guillaume d’Orange

Entrons en résistance.