Entre les Mères et Pères La Morale des temps présents, et les ravages causés au moral et à la morale par les actes des uns et la bêtise des autres, il devient héroïque de maintenir sa foi en l’humanité et dans l’espérance d’un progrès profitable au plus grand nombre… Même lorsqu’on dépasse la caricature des commentaires et des prises de position exacerbées dans l’Agora virtuelle du XXIeme siècle, il ne nous est pas permis d’échapper, dans la France d’aujourd’hui, au drame du 1er degré, au clonage des désirs, à la limitation des passions, à une certaine forme de réinterprétation de l’Histoire (tout était mieux avant ? allez dire ça, entre autres exemples saillants, aux victimes de l’apartheid, déportés, soldats enrôlés de force, sorcières brûlées au bûcher de l’intolérance et du dogme), à l’exacerbation de l’orgueil, de l’entre soi, de la facilité, de l’absence d’aspérités, de l’Argent roi et de la culture uniformisée et accessible, américaine d’abord.

Le schisme quelque peu orchestré par les médias entre néos intellos (qui ont des sous ou des crédits, voyagent, font du sport et font des photos classes pas des selfies ou un peu mais chouettes) pas trop fumeurs sauf clope de soiree vegan of course clament à l’envie l’absence de téléviseurs dans leurs foyers mais tapent autant dans les alter écrans que dans de la cc bio ou de la weed éthique, améliorent sans cesse leur condition physique pour mieux faire la queue devant les concept stores lors du prochain Black Friday avant de célébrer Halloween, et populos (qui ont des sous ou des crédits, voyagent, font du sport et des photos marrantes et des selfies sexy) mi vegan mi viandards, encore un peu fumeurs ou vapoteurs au quotidien, à l’ego toujours plus gonflé grâce à l’immense succès de Johnny, des Kardashian, des ordinaires sur exposés et des joutes verbales de personnalités politiques, qui cherchent leur adhésion mais ne passerait pas 1/4 d’heure en leur triviale compagnie, améliorent sans cesse leur condition physique pour mieux soulever les grilles des discounters lors du prochain Black Friday avant de célébrer Halloween, s’avère être en réalité un syncrétisme, pour l’uniformisation dans la médiocrité, le nivellement des degrés de compréhension, le sacrifice du bon vivant, la réduction des intentions à de simples opérations promotionnelles…

Mais dans quelques années on dira c’était le bon temps…

Illustration : fondationlouisvuitton.fr

%d blogueurs aiment cette page :