Reproduites à partir de dix illustrations de Manara représentant les aventures sous-marines d’une femme à la beauté fascinante et d’une sirène mythique, ces dix montres forment un palindrome : l’histoire se lit indifféremment en commençant par le début ou par la fin, permettant ainsi à chaque illustration d’exister indépendamment les unes des autres…

  Original JPGmanara

Fort d’un savoir-faire horloger perpétué depuis plus de 150 ans, Ulysse Nardin utilise la peinture miniature, qui lui permet aujourd’hui de transposer l’histoire de Manara sur les cadrans de dix montres Classico, série dévoilée pour la première fois à Genève à l’occasion du SIHH de janvier 2019.

Ulysse Nardin | Classico Manara

« L’horlogerie se prête particulièrement bien à ce thème car l’érotisme est éternel. J’ai dû réfléchir à un thème qui réunit ces dix images mais préserve leur indépendance afin qu’elles se suffisent à elles-mêmes », explique Manara dans son studio de Valpolicella, en Italie. « Cette histoire n’est pas linéaire mais possède un fil conducteur autour de deux personnages : une femme éternelle et une sirène. Ces femmes représentent clairement un idéal. Si l’on observe le classicisme grec et la Renaissance, on peut voir que la morphologie du modèle physique a changé au cours des siècles. Je considère mon travail comme une réinterprétation permanente du modèle idéal. »

Manara a réalisé dix de ces illustrations, une série qu’Ulysse Nardin a reproduite à l’aide de la peinture miniature. Les artisans d’Ulysse Nardin, perchés sur les hauteurs de la ville suisse du Locle, ont travaillé sans relâche pendant plusieurs centaines d’heures afin d’ajuster les dessins de Manara aux cadrans, dont la surface est près de dix fois inférieure à celle des aquarelles d’origine. L’art de la peinture miniature est la preuve que la perfection réside dans les détails. Sensuels, ces derniers offrent ici une explosion de couleurs. De la mer bleu foncé à la barrière de corail orange, de la moindre vague agitant la surface aux lèvres et bijoux de la sirène, ce travail a entièrement été réalisé à la main avec un pinceau de la largeur d’un cil. La patience est la clé. Pour sublimer les scènes érotiques de Manara, une laque a été appliquée par-dessus la peinture acrylique, reflétant la lumière et la noblesse de son œuvre. Fabriquées en acier inoxydable poli, ces éditions spéciales Milo Manara seront également disponibles en or rose 5N. Pour chacun des dix dessins, dix pièces seront produites en acier inoxydable et dix autres en or rose, limitant cette édition à tout juste 200 exemplaires.

Entraînées par le mouvement manufacture UN-320 à remontage automatique, ces montres intègrent la technologie du silicium qu’Ulysse Nardin maîtrise depuis des décennies. En outre, seules les heures et les minutes sont indiquées afin de libérer sur les cadrans un maximum d’espace pour les dessins. Discrètes, les aiguilles s’effacent ainsi pour laisser place aux illustrations.

Ces Classico Manara de 40 mm se ferment à l’aide d’un bracelet en alligator bleu foncé, en harmonie avec la tonalité dictée par Manara. Cadeau spécial offert par Ulysse Nardin aux futurs acquéreurs : une reproduction originale de Milo Manara numérotée et signée par l’artiste en personne accompagnera chacune de ces montres.

Instagram : http://www.instagram.com/ulyssenardinofficial