HER : Un film de Spike Jonze

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…
Avec : Joaquin Phoenix, Amy Adams, Scarlett Johansson, Rooney Mara…

Set in Los Angeles, slightly in the future, « her » follows Theodore Twombly, a complex, soulful man who makes his living writing touching, personal letters for other people. Heartbroken after the end of a long relationship, he becomes intrigued with a new, advanced operating system, which promises to be an intuitive entity in its own right, individual to each user. Upon initiating it, he is delighted to meet « Samantha, » a bright, female voice, who is insightful, sensitive and surprisingly funny. As her needs and desires grow, in tandem with his own, their friendship deepens into an eventual love for each other. From the unique perspective of Oscar-nominated filmmaker Spike Jonze comes an original love story that explores the evolving nature—and the risks—of intimacy in the modern world.

La Sérénité intérieure de Plutarque

La Sérénité intérieure rassemble les considérations morales sur la tranquillité de l’âme que Plutarque envoie à Paccius, sénateur romain. Le ton, familier et immédiat, est celui de la correspondance, tandis que profonde et rationnelle est la quête d’un parfait équilibre qui sait triompher des événements extérieurs, des troubles intérieurs, des passions prêtes à nous aigrir et à voiler d’ombre certains moments de notre existence. La philosophie de Plutarque nous apprend à accepter tout ce qui arrive, car il y réside toujours quelque bien : c’est dans la pratique de cette philosophie de l’adversité que nous trouvons en nous les valeurs morales et spirituelles dont personne ne pourra jamais nous priver.

Visionaire No. 55: Surprise [SPECIAL LIMITED EDITION]

How does photography come to life? How do you transform 2-D into 3-D? Can a photograph move on the printed page? This newest issue of the high-concept fashion quarterly Visionaire pushes the limits of paper with an issue devoted to pop-ups. Visionaire 55: Surprise presents 12 hardcover pop-up books, boxed together, with projects by Steven Meisel, Mario Testino, Steven Klein, Sophie Calle, Andreas Gursky, Cai Guo-Qiang, Guido Mocafico, S0lve Sundsb0, Yayoi Kusama, Gareth Pugh and Alasdair McLellan. Together, the pop-up folios are housed in a cloth-covered case with a magnetized closure and an engraved metal plaque. Surprise is a collaboration with the internationally renowned Champagne house, Krug. 

(suite…)

Eureka Street

L’auteur de Ripley Bogle nous entraîne à Belfast, sa ville natale, pour un roman foisonnant, à la fois tragique et hilarant. Qu’a donc trouvé Chuckie Lurgan, gros protestant picoleur et pauvre, qui à trente ans vit toujours avec sa mère dans une maisonnette d’Eureka Street ? Une célébrité cocasse et quelques astuces légales mais immorales pour devenir riche. Que cherche donc son ami catholique Jake Jackson, orphelin mélancolique, ancien dur et coeur d’artichaut ? Le moyen de survivre et d’aimer dans une ville livrée à la violence terroriste aveugle. Et qu’a donc trouvé Peggy, la mère quinquagénaire de Chuckie ? Le bonheur, tout simplement, grâce à une forme d’amour prohibée, donc scandaleuse dans son quartier protestant. Et, pendant ce temps-là, un inconnu couvre les murs de Belfast d’un mystérieux graffiti : OTG, écrit-il, OTG.

Un début prometteur

« Tu ne vis que pour le sexe, Henry ». On doit cette réplique lapidaire et clairvoyante à Hortense, copine de collège et « première fois » d’Henry, début prometteur des plaisirs du sexe et de l’amour, ses deux centres d’intérêts. Au cœur d’une famille en miettes, le jeune ado observe des adultes, ombres d’eux-mêmes, retournés comme des gants, qui se débattent entre la banalité crasse du quotidien et l’angoisse d’avoir à se poser les vraies questions. Il peaufine aussi son éducation « sentimentale » grâce aux conseils avisés de Martin, son trentenaire de frère. Ce dernier, « qui montrait ses chemises dans tout Paris » est revenu vivre chez ses parents vidé par la rupture, démoli par l’adultère ; il ressasse sa déchéance amoureuse dans un mobile-home au fond du jardin consommant tout ce qui peut faire oublier.

(suite…)

Recette : Artichauts poivrades et pois gourmands aux pignons

8 artichauts poivrades 200 g de pois gourmands 1 gousse d’ail 2 brins de cerfeuil 2.5 citrons (le jus seulement) 10 cl de mayonnaise 1 blanc d’oeuf 2 c. à soupe de pignons de pin 1 c. à café de graines de coriandre 1 feuille de laurier sel et poivre Coupez la queue des artichauts au ras des tiges, enlevez les premières feuilles trop dures de la base, coupez le sommet avec des ciseaux de cuisine. Plongez les artichauts ainsi parés dans de l’eau additionné du jus d’un citron. Versez 30 cl d’eau et les jus d’un deuxième citron dans une casserole. Ajoutez la gousse d’ail écrasée, le laurier et les graines de coriandre, du sel et du poivre. Portez à ébullition, cuisez 5 min. Égouttez et coupez en quatre les artichauts, faites-les cuire dans le bouillon jusqu’à ce qu’ils soient tendres (pendant environ 12 à 15 min) et laissez-les refroidir dans leur jus de cuisson. Faites cuire les pois gourmands effilés 3 ou 4 min dans de l’eau salée à découvert, rafraîchissez et égouttez-les. Répartissez les artichauts sur un plat avec les pois gourmands. Faites griller les pignons de pin à sec à la poêle. Montez le blanc d’oeuf en neige avec une pincée de sel. Incorporez-le à la mayonnaise, ajoutez n filet de jus de citron, versez-en sur les assiettes, parsemez de pignons et de pluches de cerfeuil.

Bite Me Magazine Issue #1

Je vous encourage vivement à vous rendre sur issuu.com pour découvrir cette extravagance arty ! « There’s Art and then there’s Butt Art« . Cette fois pas de doute c’est un vrai journal de cul ! Katrina Tran & Jason Schlabach sont à l’origine de Bite Me, Magazine édité à  Hong Kong.

Lampe de table Bourgie par Pharrell

Le touche à tout de génie s’illustre cette fois dans le domaine de la déco avec cette réinterprétation de la Bourgie, modèle phare de chez Kartell.

Damien Hirst ‘Gone But Not Forgotten’

Si vous êtes à Cannes avec quelques ressources, sachez que cette pièce dee Damien Hirst sera à vendre dans le cadre du gala amfAR Cinema Against AIDS. Oui je sais, il se passe assez étonnamment d’autres événements que la montée des marches de Bimbos de la télé réalité ou la projection de films parfois très très néo hipsters.

If you were an M&M, what color would you be ?

What personality would you have? What would you do to make us laugh? The chocolate candy company has launched a website that lets you create your own M&M character, complete with its own personality, and so much more. On the website, you can find a number of options for you to create your own M&M character: body shape and color, shoe style and color, hair style, facial hair, and even accessories. You’re able to print your new M&M character onto coffee mugs, or even set it as your desktop background. Additionally, the site is full of other interesting content: downloads, desktop backgrounds, commercials, and even games. I am sure that you’ll enjoy taking the time to make your character and surf the website.

Customiser ses repas

Véritable phénomène de mode, la customisation de plats préparés est en passe de remplacer la cuisine traditionnelle. Vous ne savez pas faire la pate à pizza ? Vous n’avez pas le temps ? Peu importe, il suffit d’acheter une marguerita de base surgelée et d’y ajouter vos ingredients : cêpes, chorizo, fromage etc… Il en va de même pour les desserts et les plats exotiques. Tout est modifiable pour peu que vous ayez suffisament d’imagination. N’hésitez plus à faire des courses ludiques et n’oubliez pas que c’est également valable pour les plats achetés chez le traiteur, remplacez par exemple la saucisse de francfort de la choucroute par une toulouse etc… Objectif: Prendre à nouveau du plaisir dans la cuisine.

Les blogueurs ont-ils droit de protéger leurs sources ?

La protection des sources est un garde-fou fondamental permettant de garantir l’indépendance des journalistes.

C’est grâce à elle que les « affaires » peuvent être dévoilées. Si un média peut être forcé de « donner » ses informateurs, des scandales comme celui du « Watergate » ne peuvent plus être révélés. La protection des sources est un privilège relatif, même pour un journaliste professionnel.  Aux Etats-Unis, par exemple, nombreux sont les cas de reporters envoyés en prison pour avoir fait fuiter des informations « portant atteinte à la sécurité nationale » (ex : Judith Miller ou Lance Williams et Mark Fainaru-Wada. Certaines affaires, notamment outre-Atlantique avec Josh Wolf, ont généré un débat sur l’élargissement de cette protection à tous ceux, comme les blogueurs, qui publient de l’information sans pour autant être considérés comme des journalistes professionnels.

Selfish, Self-Absorbed, Egotistic… Comfortably Numb

Hello? Hello? Hello?

Is there anybody in there? 
Just nod if you can hear me. 
Is there anyone at home? 
Come on now 
I hear you’re feeling down. 
Well I can ease your pain 
Get you on your feet again. 
Relax. 
I’ll need some information first. 
Just the basic facts. 
Can you show me where it hurts ? 

(suite…)

Le cocktail Margarita

Les cocktails fondamentaux (à consommer avec modération) démarrent avec le cocktail Margarita
Ingrédients: 4 cl de tequila. 2 cl de liqueur d’oranges (cointreau,grand marnier). 1 cl de jus de citrons verts. Préparation au shaker. Frapper les ingrédients puis verser dans le verre givré au citron et au sel fin… Servir dans un verre de type « verre à cocktail » Décorer d’une tranche de citron vert

Ella Fitzgerald – I'm beginning to see the light

I never cared much for moonlit skies I never wink back at fireflies But now that the stars are in your eyes I’m beginning to see the light I never went in for afterglow Or candlelight on the mistletoe But now when you turn the lamp down low I’m beginning to see the light Used to ramble through the park Shadowboxing in the dark Then you came and caused a spark That’s a four-alarm fire now I never made love by lantern-shine I never saw rainbows in my wine But now that your lips are burning mine I’m beginning to see the light.

Ella Fitzgerald – I’m beginning to see the light

(suite…)

Trop sexy pour prendre le bus – Un Gorafi like de 2007

Un conducteur de bus de Lindau, dans le sud de l’Allemagne, a menacé d’expulser une de ses passagères qu’il jugeait trop sexy. « Soudain il a arrêté le bus », a raconté au quotidien Bild Debora C, une vendeuse de vingt ans. « Il a ouvert la porte et m’a crié dessus ‘Votre décolleté me distrait à chaque fois que je regarde dans mon rétroviseur et je ne peux pas me concentrer sur la circulation. Si vous ne vous ne changez pas de place, je vais devoir vous faire descendre' ». La jeune femme a déclaré qu’elle avait changé de place mais s’était sentie humiliée par le chauffeur. Un porte-parole de la compagnie de bus a pris la défense du chauffeur. « Le conducteur du bus est autorisé à faire cela et il a fait ce qu’il avait à faire », a-t-il déclaré. « Un conducteur ne peut être distrait parce que cela met en danger la sécurité de tous les passagers. »

Tamara de Lempicka

Tamara de Lempicka, née Maria Gorska le 16 mai 1898, à Varsovie, en Pologne, et décédée le 18 mars 1980 à Cuernavaca, au Mexique. Elle est la peintre polonaise la plus célèbre de la période Art déco.

Brillante, belle et audacieuse, inclassable, mystérieuse et contradictoire, elle a fait de sa vie une succession de mises en scène très élaborées. Elle prône le luxe et la modernité. Elle aimait avant tout les femmes mais elle s’est mariée deux fois. Tamara de Lempicka occupe une place à part dans l’art du XXe siècle : malgré une production peu abondante (à peine 150 tableaux dans sa meilleure période qu’on situe entre 1925 et 1935), ce sont ses peintures qui sont choisies le plus souvent aujourd’hui lorsqu’il s’agit d’illustrer les années folles de l’entre-deux-guerres. Ses modèles se caractérisent par des regards interrogateurs et sensuels, une bouche pulpeuse pour les femmes et pincée pour les hommes, des couleurs vives, mais en nombre limité, mises en valeur par des fonds gris ou noirs. Derrière une stylisation néo-cubiste, qui les situent parfaitement dans leur temps, les portraits de Tamara de Lempicka ne négligent aucune des magistrales recettes de composition qui furent élaborées par ses grands prédécesseurs de la Renaissance italienne.

Candle in the Wind

Le Dandy, créature romantique par excellence et butineur de vie par essence ne se préoccupe de la mort qu’à la lueur d’une bougie True Grace ;

Concerné non pas par l’aspect bassement morbide de la chose mais plutôt par la façon la plus élégante de quitter ses contemporains. Même si il n’imagine sa disparition qu’au terme d’une vie longue et merveilleuse, pleine d’attraits et d’aventures sulfureuses, le Gentleman sait déjà que l’on entendra résonner dans une cathédrale l’Etude in C minor Op. 10.12 – Revolution de Chopin en sa mémoire, qu’il sera habillé d’un costume pourpre en velours sur mesure et de Berluti en crocos, des milliers de fleurs exotiques encercleront son ultime demeure tandis que ses multiples veuves pleureront des effluves de Joy de Jean Patou… Si chic So dead like a Candle in the Wind.

(suite…)

Trick baby – Iceberg Slim

Chicago, octobre 1960, histoire d’arnaqueurs.

« White Folks » dit aussi « Trick Baby » (fils de passe) a beau avoir les cheveux clairs, les yeux bleus et la peau blanche, il est rejeton de métisse et noir en dedans. Avec son complice Old Blue, il forme le tandem de petits entourloupeurs de rues le plus efficace de la ville. Mais il est rejeté à la fois par la communauté noire et par la communauté blanche. En redoutable menteur, il mène néanmoins très bien sa petite barque de la truande, plumant les pigeons qui se présentent ça et là. Sauf qu’un vilain jour, comble de malchance, il s’attaque à un vieil homme qui s’avère être parent avec le parrain de la mafia Nino Parelli. C’est comme ça qu’on s’attire de gros ennuis. Les pressions, chantages et terribles menaces vont se multiplier… www.amazon.fr Adaptation cinématographique : Trick Baby (1973)

Croisière Christian Dior 2015

Qui est cette mystérieuse femme cachée derrière une large capeline à rayures ? Certainement une infatigable voyageuse guidée par sa passion de l’ailleurs et sa quête d’évasion. Depuis son embarcation, elle contemple les bateaux aux larges voilures Dior qui naviguent dans la baie de New York. En toile de fond, les gratte-ciel, et, déjà, elle s’imagine voguer vers une latitude éloignée. Quelle sera sa prochaine escale ensoleillée ? Tel un parfait écho à la collection qui défilait à New York mercredi soir, cette image est l’interprétation de la croisière Christian Dior 2015 par le designer graphique Vahram Muratyan, auteur du livre adapté de son blog lancé en 2010, Paris versus New York. (…) dior.com

Soap the Stamps


Following obsessive fans and musicians, Soap the Stamps, who turned the rural satellites and drab suburbs of the UK on their heads

Initials S.G

Une nuit que j’étais
A me morfondre
Dans quelque pub anglais
Du coeur de Londres
Parcourant l’Amour Monstre de Pauwels

Elle s’était donnée, entièrement, elle qui était fière, qui s’aimait, s’admirait, se croyait de l’étrangeté et des pouvoirs dans la solitude exaltée de son coeur, de son coeur qui brûlait, mais comme la glace brûle.
Elle qui voulait être plus forte que la famille, le couvent, le mariage, tout ce qui l’avait serrée ; elle qui s’était donné un coup de pouce du côté des prémonitions, des signes, de l’insolite, des sortilèges ; elle qui avait de la froideur, en dépit de son gros tempérament, elle avait cru remporter une victoire sur le passé en séduisant cet homme.
Mais voilà qu’elle s’était vraiment donnée.
Cela avait été plus fort qu’elle. Elle avait déversé tout ce feu dans l’amour de son amant. Soudain, elle n’était plus rien qu’une femme qui s’ouvre, mais avec une sincérité, une violence extraodinaires.
Elle avait résisté à sa mère, elle avait échappé au couvent, elle s’était gardée de son mari, et tout cela avec une habileté inspirée qui ressemblait au triomphe de la vertu.
Elle avait ensuite vécu en l’attendant…
Et maintenant, elle s’était donnée, aussi farouchement qu’elle s’était jusqu’ici défendue. Elle était amie, épouse, enfant, maîtresse, mère… Elle s’évanouissait dans le plaisir, elle s’anéantissait avec adoration, elle abandonnait tout dans le spasme humble jusqu’à l’incandescence, pleine d’un délire de bête et d’un renoncement religieux. Elle livrait son âme et son corps. Elle s’écartelait ; des cris, des flots, des bruits sortaient d’elle ; elle inondait le lit, elle s’immolait et elle mettait du surhumain là-dedans.
Il y avait peut-être, en effet, quelque chose de surhumain…
La femme est rare, la vraie femme est le miracle : son amant l’avait découverte. Elle se révélait à elle-même. Il s’accomplissait. Elle était déliée de son passé, lisse, confiante, enfantine. Il avait rajeuni, il s’était élargi… Avant les gens le trouvaient distant, fermé. Maintenant, il rayonnait…
C’était l’amour et ce n’était que le commencement… Louis Pauwels (1955)
Me vint une vision
Dans l’eau de Seltz
B Initials
B Initals
B Initials
B.B.
Tandis que des médailles D’impérator
Font briller à sa taille
Le bronze et l’or
Le platine lui grave
D’un cercle froid
La marque des esclaves
A chaque doigt
B Initials
B Initals
B Initials
B.B.
Jusques en haut des cuisses
Elle est bottée
Et c’est comme un calice
A sa beauté
Elle ne porte rien
D’autre qu’un peu
D’essence de Guerlain
Dans les cheveux
B Initials
B Initals
B Initials
B.B.
A chaque mouvement
On entendait
Les clochettes d’argent
De ses poignets
Agitant ses grelots
Elle avança
Et prononça ce mot :
Alméria !

DÉCROCHE LE JOB DE TES RÊVES : SWISS Explorer

Tu aimes voyager dans le monde entier? Nous te proposons aujourd’hui de faire de ta passion un véritable métier avec un job de rêve d’une durée de 6 mois. Présente ta candidature au poste de SWISS Explorer et embarque pour un tour du monde. Tu auras l’opportunité de visiter des lieux à la mode et de vivre des expériences culturelles et gastronomiques exceptionnelles. Ta mission sera de tester les conseils de voyage de notre nouveau site Internet swiss.com et d’y ajouter les tiens. Tu devras bloguer, rapporter, filmer, documenter et twitter depuis les quatre coins du monde, devenant ainsi un ambassadeur affirmé, critique et indépendant de la compagnie aérienne suisse.

Si c’est là le job de tes rêves, c’est toi que nous voulons pour le poste de SWISS Explorer.
Envoie ta candidature avant le 28 mai 2014.

Tu as également la possibilité de soutenir ton candidat favori et peut-être de remporter l’un des 10 vols pour 2 personnes en Europe.

FRENCHTROTTERS x LE COQ SPORTIF

FrenchTrotters, concept store français et depuis 2010 créateur de collections éponymes, et le coq sportif, marque synonyme d’élégance sportive à la française, s’allient pour ce printemps-été 2014 autour d’une collection capsule mixte. La ligne textile, entièrement produite à Romilly-Sur-Seine dans l’atelier du coq sportif est composée d’une silhouette homme et d’une silhouette femme.

Pour l’occasion, le coq sportif ressort la « Zenith ». Mythique, cette rétro-running provient des archives des années 80 de la marque. Elle est proposée en deux coloris.

À découvrir en mai, dans les concept stores FrenchTrotters, 128 rue Vieille du Temple Paris 3ème et 30 rue de Charonne Paris 11ème, chez Colette et dans les boutiques le coq sportif.

Et si les réseaux sociaux devenaient moralistes ?

Compte Instagram de Rihanna fermé. Sanctions des braqueurs de j’aime sur Facebook.

Parité suiveurs – suivis et comptes licencieux très scrupuleusement surveillés sur Twitter. Chaines fermées sur youtube. Les Social Network ne badinent plus avec la morale et la « déontologie ? » Pourquoi ? Ben…. je crois que ces connards se sont quand même rendu compte que plus personne n’y faisait rien à part subir les mêmes pressions qu’à la téloche. Moins d’engagement, moins de création, moins d’intérêt, c’est moins de temps passé dessus, c’est moins de données à collecter (on regarde tous le même sujet et c’est tout), c’est surtout lénifiant au point de pousser les gens à déserter leurs profils pour faire des trucs de fous genre aller dehors et se rencontrer pour de vrai, sans smartphones, sans risquer de se retrouver le lendemain viralisé à outrance…

Alors, maintenant c’est respecte la ligne blanche ou dégage ! pour l’instant youporn et et pornhub résistent mais combien de temps 🙂 Toujours est-il que le réseau Jelly est en train de se faire sa place au soleil avec son système bien disant de « je te pose une gentille question », « tu me donnes une gentille réponse », le tout dans la cordialité la plus absolue…

Avec ces conneries je ne suis pas prêt de fermer boutique, il n’y aura plus que ce genre d’espace bloguesque pour  cumuler du cul, de la gnole, du politiquement pas correct et éventuellement des empoignades dans les commentaires !

344 mots pour ce billet, ça ne tient pas sur Twitter, ni sur Facebook trop long et pas assez visuel, pareil pour snapchat, instagram et pinterest, ce n’est pas un cliché original d’illustration, piqué sur tumblr et je n’ai pas fait de vidéo donc j’oublie youtube, dailymotion, viméo…

En fait comme tout le monde je les connais et utilise tous, mais de là à reconnaitre leur utilité pour étayer un point de vue…

Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même. » Friedrich Wilhelm Nietzsche Partagez plutôt cette citation en espérant qu’elle profite à quelqu’un qui saura s’en servir correctement, mieux que nous avec nos réseaux prisons.

 

LA CHAMBRE BLEUE un film de Mathieu Amalric

« Une merveille » Gilles Jacob, président du festival de Cannes

D’après le roman « La Chambre Bleue » de Georges SIMENON avec Mathieu Amalric, Léa Drucker, Stéphanie Cléau, Laurent Pointrenaux, Serge Bozon, BLUTCH

Dis- moi Julien, si je devenais libre, tu te rendrais libre aussi ?
– Tu dis ?…
Un homme et une femme s’aiment en secret dans une chambre, se désirent, se veulent, se mordent même. Puis s’échangent quelques mots anodins après l’amour.
Du moins l’homme semble le croire.
Car aujourd’hui arrêté, face aux questions des gendarmes et du juge d’instruction, Julien cherche les mots.
« La vie est différente quand on la vit et quand on l’épluche après-coup. »
Que s’est-il passé, de quoi est-il accusé ?…

France
Durée : 1h16
Distribution : Alfama Films
Produit par Paulo Branco

Velouté à la Crécy

800 g de carottes 100 g de de pommes de terre 1 blanc de poireau 20 g de beurre 1 c. à café de concentré de tomate ou de curry 2 cubes de bouillon de légumes 10 cl de crème liquide 4 brins de ciboulette sel et poivre Peler et couper tous les légumes en rondelles. Faire suer le poireau dans le beurre, ajouter les carottes, les pommes de terre, le concentré de tomate, mélanger, verser 1l d’eau et les cubes de bouillon. Saler un peu, poivrer. Laisser mijoter pendant 30 min, mi-couvert. Mixer ou passer à la moulinette, ajouter la crème liquide, réchauffer 5 min à feu très doux. Verser dans de bols, parsemer de ciboulette ciselée. Servir avec des croûtons grillés.

Langouste royale

4 queues de langouste (600 g) – 600 g d’asperges vertes surgelées – 2 tranches de mangue – 50 cl de court-bouillon – 2 échalotes hachées – 2 c. à café de gingembre râpé – 20 g de beurre – 6 cl de crème fraîche – 2 œufs entiers – sel, poivre. Faire cuire les asperges à l’eau bouillante salée 8 min.

Préchauffer le four à 180°C. Couper 12 pointes d’asperges, les réserver. Mixer le reste avec la crème et les œufs. Saler, poivrer, verser dans 4 ramequins beurrés. Enfourner au bain-marie 20 min. Faire cuire au court-bouillon les queues 9 min dès la reprise de l’ébullition. Egoutter et réserver 20 cl de court-bouillon. Faire revenir les échalotes avec 10 g de beurre, le gingembre et la mangue coupée en morceaux 5 min. Mouiller avec le court-bouillon et laisser cuire 5 min, mixer. Saler et poivrer. Couper la langouste en tranches, servir avec la sauce chaude et les mousses garnies de pointes d’asperge.

Dandy

Le dandysme, considéré comme la pratique d’un raffinement et d’une élégance dans l’habit, les manières et l’esprit, surgit comme un style de vie des élites hommes– car il s’agit d’un monde d’hommes– de la société anglaise à l’aube du XIXe siècle. Son arrivée en France coïncide avec la Restauration et le retour des émigrés monarchistes après 1815.

Dès 1816, le roi des dandys anglais George Brummell vit à Caen où il devient pour un temps consul. Le dandy veut creuser des écarts avec le reste de la société. Sa dimension pittoresque autant que sa présence dans les endroits à la mode l’inscrivent rapidement comme centre d’intérêt. (…)

Vitello Tonato

1,4 kg de rôti dans la noix de veau, 12 filets d’anchois à l’huile, 1 verre de vin blanc sec, 2 carottes, 1 oignon, 3 gousses d’ail , 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 branche de céleri, thym, laurier, sel, poivre.

Pour la sauce : 1 petite boîte de thon au naturel, 6 cuillères à soupe de mayonnaise, 1 cuillère à soupe de moutarde, 1 cuillère à café de Cognac, 1 jus de citron, 2 cuillères à soupe de câpres.  A l’aide d’un couteau pointu, piquez le rôti avec les filets d’anchois à intervalles réguliers. Dans une cocotte, faites rissoler le rôti dans l’huile d’olive chaude. Quand la viande est bien dorée, ajoutez les carottes, le céleri et l’oignon en gros dés, l’ail écrasé. Complétez avec le thym, le laurier, salez et poivrez. Arrosez avec le vin blanc et un peu d’eau pour arriver à hauteur de la viande. Portez à ébullition et laissez cuire avec un couvercle 90 mn à petite ébullition. Laissez le Vitello Tonato refroidir dans son jus au réfrigérateur, plusieurs heures. Pour la sauce : dans un robot, mixez le thon égoutté avec la moutarde, le Cognac et le jus de citron. Mélangez le tout avec la mayonnaise et les câpres.

Un homme, ça n’est pas qu’un pénis

Partez à la découverte de ses zones érogènes Chaque homme est différent.

Mais pour tous les hommes, la base de l’érotisation se situe au niveau des organes génitaux. Beaucoup de femmes le savent d’instinct ou par apprentissage et leur font plaisir en se précipitant directement sur le pénis. Du coup, elles négligent les zones érogènes secondaires disséminées sur tout le corps. Pourtant, le corps masculin recèle des lieux méconnus qu’il suffit de stimuler efficacement pour qu’il atteigne le Nirvana. Pour ne pas passer à côté de ces multiples sources de plaisir et de jouissance, nous vous proposons un parcours de découverte du sexe et des zones érogènes masculines : qu’est-ce qui déclenche l’érection, comment bien le caresser avec ou sans les mains, trouver son point G, découvrir et apprivoiser d’autres parties de son corps aussi réceptives; autant de questions pour mieux connaître et pratiquer nos amis les hommes. Parce qu’un homme, ça n’est pas qu’un pénis

Paul Henri Thiry d'Holbach

Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach, né Paul Heinrich Dietrich von Holbach, né à Edesheim, Rhénanie-Palatinat, le 8 décembre 1723, mort le 21 janvier 1789 à Paris, est un savant et philosophe matérialiste d’origine allemande et d’expression française. D’Holbach place l’homme raisonnable au centre de tout et base sa philosophie sur la nature. Son but ultime est de détacher la morale de tout principe religieux pour la déduire des seuls principes naturels. Dans sa synthèse, Système de la nature, qui se présente parfois comme une compilation d’arguments un peu contradictoires entre eux, il soutient l’athéisme contre toute conception religieuse ou déiste, le matérialisme et le fatalisme (déterminisme scientifique). La publication de son Système de la nature eut un énorme retentissement : le gouvernement le défère au parlement qui condamne le livre, le 18 août 1770, à être brûlé au pied du grand escalier du palais. La Contagion sacrée est aussi brûlée en même temps que quatre autres de ses ouvrages. (…)

Pommes de terre au saumon fumé et à la crème

4 grosses pommes de terre Bintje 150 g de saumon fumé 50 g d’œufs de saumon 15 cl de crème fraîche 4 brins d’aneth 4 brins de ciboulette Fleur de Sel, poivre Hacher finement l’aneth et la ciboulette Laver et sécher les pommes de terre Couper le saumon en fines lanières. Disposer les pommes de terre dans un plat à gratin Cuire les pommes de terre pendant 1h dans un four préchauffé à 210° Dans un saladier, mélanger la crème, les lanières de saumon, l’aneth et la ciboulette Saler et poivrer à votre convenance. Retirer les pommes de terre du four et les couper en 2 dans le sens de la longueur Répartir la crème au saumon sur chaque demi pomme de terre Garnir avec les œufs de saumon Servir 2 demis pomme de terre par personne

Blinis au caviar

200 gr de farine de blé 150 gr de farine de sarrasin (blé noir) 75 cl de lait entier 50 gr de beurre doux 25 gr de levure de boulanger 3 oeufs 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol 2 cuillères à café de sucre semoule 200 gr de caviar Sel

Dans une petite casserole, faites tiédir le lait à feu très doux. Émietter la levure dans un bol et la délayer avec 15 cl de lait tiède. Casser les œufs en séparant les blancs des jaunes. Battre légèrement les jaunes. Mettre les farines dans une terrine et y incorporer le sucre semoule et une pincée de sel. Ajoutez en remuant la levure, les jaunes œufs et ajouter peu à peu le restant du lait tiède, jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse mais fluide. Laisser reposer 3h à température ambiante. Lorsque la pâte est levée, battre les blancs d’œufs en neige, et les ajouter à la pâte. Faites chauffer une petite poêle à fond épais d’environ 8cm de diamètre et la huiler légèrement (voir en « suggestion » la méthode russe pour huiler la poêle). Verser 2 cuillerées à soupe de pâte dans une louche, puis dans la poêle, d’un seul trait, en tournant celle-ci dans tous les sens, de façon à bien repartir la pâte. Laisser cuire 2 à 3 mn de chaque côte sur feu moyen, jusqu’à ce que le blini soit légèrement doré. Le garder au chaud et procéder de la même manière pour les autres blinis. La meilleure méthode pour les garder au chaud est de les empiler au fur et à mesure de leur cuisson sur une assiette posée sur une casserole d’eau bouillante et de les couvrir d’une serviette pliée en quatre. Servir les blinis bien chauds, légèrement beurrés et recouverts de quelques cuillères à café de caviar puis les enrouler avant de les déguster. Pour huiler facilement la poêle, essayez le « truc » suivant utilisé en Russie, et qui consiste à piquer au bout d’une fourchette la moitié d’une pomme de terre épluchée et la tremper ensuite dans l’huile. Frottez ce tampon sur le fond de la poêle : il laissera la quantité idéale d’huile pour la cuisson des blinis. Le blini est à la base une pâte à crêpes combinant farine de blé, farine de sarrasin (blé noir) et levure, afin de lui apporter plus de consistance et d’épaisseur que la pâte à crêpes telle que nous la préparons habituellement. En Russie, les blinis sont traditionnellement dégustés avant le début du Carême. Le blini se consomme chaud, ou réchauffé éventuellement 10 mn dans un four tiède. Il se marie bien avec toutes sortes d’accompagnements: slivki (crème au lait aigre), tarama, poissons fumes, caviar, terrines, charcuterie, foie gras, fromages, confitures, miel, chocolat. Notre recette vous propose la version « luxueuse » au caviar, telle quelle était appréciée par l’aristocratie tsariste au début du 20ème siècle.

Nage de litchis au parfum de rose

1 kg de litchis frais  1 carombole 75 cl de Gewurztraminer  150 g de sucre  1 citron  2 c. à soupe d’eau aromatisée de rose (épicerie fine)  2 gouttes de colorant alimentaire rouge

La veille, épluchez les litchis au dessus d’un récipient pour en récupérer le jus. Dans une casserole, portez le gewurztraminer à ébullition avec le sucre et le jus de citron, puis laissez frémir 10 min. Déposez les litchis dans la casserole, laissez-les pocher 2 min et retirez du feu. Laissez refroidir, ajoutez l’eau de rose puis réservez au réfrigérateur. Le jour même, émincez la carambole en douze étoiles. Répartissez les litchis dans six coupes à dessert. Colorez le jus parfumé avec le carmin, versez-le sur les fruits. Ajoutez les étoiles de carombole et servez, escorté éventuellement de tuiles aux amandes.

Antonin Artaud

Antonin Artaud, de son vrai nom Antoine Marie Joseph Artaud, est un écrivain et poète français, né à Marseille le 4 septembre 1896 et mort à Ivry-sur-Seine le 4 mars 1948.

Il est l’auteur de poèmes (L’Ombilic des limbes, 1925) et de textes sur le cinéma et le théâtre (Le Théâtre et son double, 1938), où il fait l’éloge du « théâtre de la cruauté » et qui influenceront plus tard de nombreux metteurs en scène dans le monde entier. Il a également scénarisé La Coquille et le Clergyman et joué dans 25 films en douze ans, notamment dans le Napoléon d’Abel Gance ou La Passion de Jeanne d’Arc de Carl Theodor Dreyer. «  Qui suis-je ? D’où viens-je ? Je suis Antonin Artaud Vous verrez mon corps actuel Voler en éclats Et se ramasser Sous dix mille aspects Notoires Un corps neuf Où vous ne pourrez Plus jamais M’oublier. » « Peut-être était-il en plus grand conflit que nous tous avec la vie. Très beau, comme il était alors, en se déplaçant il entraînait avec lui un paysage de roman noir, tout transpercé d’éclairs. Il était possédé par une sorte de fureur qui n’épargnait pour ainsi dire aucune des institutions humaines, mais qui pouvait, à l’occasion, se résoudre en un rire où tout le défi de la jeunesse passait. N’empêche que cette fureur, par l’étonnante puissance de contagion dont elle disposait, a profondément influencé la démarche surréaliste. Elle nous a enjoints, autant que nous étions, de prendre véritablement tous nos risques, d’attaquer nous-mêmes sans retenue ce que nous ne pouvions souffrir. », André Breton

Un ventre fin. Un ventre de poudre ténue et comme en image.
Au pied du ventre, une grenade éclatée. La grenade déploie une circulation floconneuse qui monte comme des langues de feu, un feu froid.
La circulation prend le ventre et le retourne. Mais le ventre ne tourne pas.
Ce sont des veines de sang vineux, de sang mêlé de safran et de soufre,
mais d’un soufre édulcoré d’eau.
Au-dessus du ventre sont visibles des seins. Et plus haut, et en profondeur,
mais sur un autre plan de l’esprit, un soleil brûle, mais de telle sorte que l’on pense que ce soit le sein qui brûle.
Et au pied de la grenade, un oiseau.
Le soleil a comme un regard. Mais un regard qui regarderait le soleil.
Le regard est un cône qui se renverse sur le soleil.
Et tout l’air est comme une musique figée, mais une vaste, profonde musique, bien maçonnée et secrète, et pleine de ramifications congelées.
Et tout cela, maçonné de colonnes, et d’une espèce de lavis d’architecte
qui rejoint le ventre avec la réalité.
La toile est creuse et stratifiée. La peinture est bien enfermée dans la toile.
Elle est comme un cercle fermé, une sorte d’abîme qui tourne,
et se dédouble par le milieu.
Elle est comme un esprit qui se voit et se creuse, elle est remalaxée et travaillée sans cesse par les mains crispées de l’esprit. Or l’esprit sème son phosphore.
L’esprit est sûr. Il a bien un pied dans le monde. La grenade, le ventre, les seins,
sont comme des preuves attestatoires de la réalité.
Il y a un oiseau mort, il y a des frondaisons de colonnes.
L’air est plein de coups de crayon, des coups de crayon comme des coups de couteau, comme des stries d’ongle magique. L’air est suffisamment retourné.
Et voici qu’il se dispose en cellules où pousse une graine d’irréalité.
Les cellules se casent chacune à sa place, en éventail.
Autour du ventre, en avant du soleil, au delà de l’oiseau, et autour de cette circulation d’eau soufrée.
Mais l’architecture est indifférente aux cellules, elle sustente et ne parle pas.
Chaque cellule porte un œuf où reluit quel germe ? Dans chaque cellule un œuf est né tout à coup. Il y a dans chacune un fourmillement inhumain mais limpide,
les stratifications d’un univers arrêté.
Chaque cellule porte bien son œuf et nous le propose ; mais il importe peu à l’œuf d’être choisi ou repoussé.
Toutes les cellules ne portent pas d’œuf. Dans quelques-unes naît une spire.
Et dans l’air une spire plus grosse pend, mais comme soufrée déjà ou encore de phosphore et enveloppée d’irréalité. Et cette spire a toute l’importance de la plus puissante pensée.
Le ventre évoque la chirurgie et la Morgue, le chantier, la place publique
et la table d’opération.
Le corps du ventre semble fait de granit, ou de marbre, ou de plâtre,
mais d’un plâtre durcifié.
Il y a une case pour une montagne. L’écume du ciel fait à la montagne un cerne translucide et frais. L’air autour de la montagne est sonore, pieux, légendaire, interdit.
L’accès de la montagne est interdit. La montagne a bien sa place dans l’âme.
Elle est l’horizon d’un quelque chose qui recule sans cesse.
Elle donne la sensation de l’horizon éternel.

Pages 64-66 in NRF Poésie / Gallimard 1925

La Meilleure Part des Hommes

Dominique Rossi, ancien militant gauchiste, fonde à la fin des années quatre-vingt le premier grand mouvement de lutte et d’émancipation de l’homosexualité en France.

Willie est un jeune paumé, écrivain scandaleux à qui certains trouvent du génie. L’un et l’autre s’aiment, se haïssent puis se détruisent sous les yeux de la narratrice et de son amant, intellectuel médiatique, qui passent plus ou moins consciemment à côté de leur époque. Nous assistons avec eux au spectacle d’une haine radicale et absolue entre deux individus, mais aussi à la naissance, joyeuse, et à la fin, malade, d’une période décisive dans l’histoire de la sexualité et de la politique en Occident. Ce conte moral n’est pas une autofiction. C’est l’histoire, que je n’ai pas vécue, d’une communauté et d’une génération déchirées par le Sida, dans des quartiers où je n’ai jamais habité. C’est le récit fidèle de la plupart des trahisons possibles de notre existence, le portrait de la pire part des hommes et – en négatif – de la meilleure. » Tristan Garcia. La Meilleure Part des Hommes Par Tristan Garcia

Risotto de pigeonneaux aux olives

4 pigeonneaux détaillés en cuisses et en suprêmes 8 c. à s. d’huile d’arachide 2 c. à s. d’huile d’olive 2 échalotes épluchées et finement hachées 1 bulbe de fenouil nettoyé et finement émincé 350 g de riz arborio 1 gousse d’ail épluchée et écrasée 1 c. à c. de graines de fenouil écrasées 1,2 L de fond de volaille brûlant 15 g de beurre 2 c. à s. de tiges vertes de fenouil hachées 150 g d’olives vertes et noires dénoyautées et émincées 50 g de parmesan en copeaux Sel et poivre noir fraîchement moulu

Découpez les chairs des pigeonneaux en morceaux de 1 cm de côté environ. Salez-les et poivrez-les. Dans une cocotte, chauffez l’huile d’arachide à feu vif et faites sauter la viande, côté peau puis côté chair, pendant 4 minutes environ.  Versez les morceaux de viande dans une assiette et réservez. Videz la graisse de cuisson de la cocotte. Ajoutez l’huile d’olive, les échalotes et le fenouil. Laissez suer à feu moyen pendant 3 minutes. Incorporez le riz, l’ail, les graines de fenouil et faites cuire en remuant constamment, toujours à feu modéré, pendant 3 minutes. Versez 20 ci de fond. Portez à ébullition et laissez cuire lentement, sans cesser de remuer. Lorsque le liquide est complètement absorbé, versez à nouveau 20 ci de fond environ et poursuivez la cuisson jusqu’à l’absorption du liquide. Répétez l’opération jusqu’à épuisement du fond. En fin de cuisson, le riz doit être cuit et conserver une certaine fermeté.  Ajoutez, en mélangeant délicatement, le beurre, le fenouil haché, les olives noires et vertes, et la viande. Rectifiez l’assaisonnement. Versez le risotto dans un plat de service et parsemez de copeaux de parmesan. Servez bien chaud.

Thomas d'Aquin

Saint Thomas d’Aquin (né vers 1225 à Aquin, près de Naples, en Italie du Sud, mort le 7 mars 1274 à l’abbaye de Fossanova près de Priverno) était un théologien et philosophe italien, membre de l’ordre dominicain.

Considéré comme l’un des principaux maîtres de la scolastique et de la théologie catholique, il a été proclamé docteur de l’Église en 1568. Il est aussi appelé « Docteur Angélique » par le clergé. Dans sa Divine Comédie, Dante donne à Thomas d’Aquin la première place parmi les philosophes théologiens. Après saint Augustin (354-430) – et en filiale continuité avec la pensée de l’évêque d’Hippone – Thomas d’Aquin a réalisé au XIIIe siècle la grande synthèse de la raison et de la foi, tentant de concilier la philosophie d’Aristote et la pensée chrétienne. Pour concilier les contradictions entre la philosophie aristotélicienne et la doctrine chrétienne, il sépare les vérités de la raison de celles de la foi, définie comme une adhésion inconditionnelle à la parole de Dieu. La philosophie doit cependant demeurer la servante de la théologie. En disciple d’Aristote, saint Thomas affirme que la connaissance intellectuelle est acquise à travers l’expérience sensible. Il n’y a pour l’intelligence humaine aucun accès direct aux principes abstraits et aux réalités spirituelles. Si les hommes disposant de sens et de raison peuvent avancer progressivement sur le chemin des connaissances, ils finissent par rencontrer un obstacle insurmontable, car la connaissance de Dieu surpasse l’exercice naturel de la raison ; c’est pourquoi, pour rencontrer Dieu, l’homme a besoin de la foi.

Authentique, Headict, confortable, inspirée : Baseball Caps Diamond Era, par New Era

La casquette Baseball est un standard, un incontournable de la garde robe, pour autant en version trucker ou snapback elle s’agrémente le plus souvent de codes qui n’ont plus rien de communs avec ce sport mythique.

C’est dommage, parce que le baseball restant hermétique pour la majorité Français, il est possible d’arborer, sans crainte, n’importe quel logo d’équipe, sans risquer les moqueries ou autres quolibets !  Concrètement, ça élimine le problème de la crédibilité et laisse le choix dans une foultitude d’équipes aux armes ou lettrages bien stylés. J’en veux pour preuve cette casquette des Atlanta Braves que porte Emma.

Qui connaît ou saurait me donner les stats de cette équipe ?

Au niveau technique la casquette  Diamond Era 59FIFTY se caractérise par de nombreux atouts : Légère et respirante grâce à son tissu NE TECH™ ultramoderne avec contexture en losanges.  Repousse les rayons du soleil par sa technologie SOLARERA™ et sa protection anti-UV 50+.  Évacue la transpiration grâce à la technologie COOLERA™ pour garantir un confort et des performances optimales. Elle est portée par les joueurs de baseball au cours des entraînements de la saison aux États-Unis.

Commandée sur le site headict, j’ai pu expérimenté le tunnel de vente qui est hyper agréable, facile d’utilisation et rapide. Par ailleurs, l’une des particularités d’Headict est de proposer une sélection très soignée des produits et marques distribuées. Certaines ne sont ainsi disponibles que sur la boutique en ligne, ce qui fait de ce magasin (au cas où vous ne le sauriez pas encore), un shop incontournable pour les head addicts (d’où le nom headict).

At last but not at least, vous qui lisez ce billet (roulements de tambours) participez à un petit concours maison pour gagner une casquette de la collection Diamond Era. Allez sur le site faire du repérage et revenez mettre un commentaire à la suite de cet article, précisant notamment votre casquette préférée. Tirage au sort le 21 avril 2014 23 :59 max (en France métropolitaine uniquement).